Le président Bouteflika reçoit la chancelière allemande

Publié le : lundi, 17 septembre 2018 16:51   APS

Le président Bouteflika reçoit la chancelière allemande

ALGER- Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu lundi à Alger, la chancelière allemande, Angela Merkel, qui effectue une visite officielle en Algérie.

 

L´audience s´est déroulée en présence du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, du ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales, et de l'Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, et du ministre de l´Industrie et des Mines, Youcef  Yousfi.

 

La visite de Mme Merkel à Alger, qui s'inscrit dans le cadre de la concertation bilatérale de haut niveau, vient renforcer les relations d'amitié et de coopération qui existent entre l'Algérie et la République fédérale d'Allemagne, et qui connaissent un développement appréciable dans tous les domaines, illustrées notamment par les nombreuses visites  échangées entre les hauts responsables de part et d'autre".

 

Cette rencontre au sommet constitue "une opportunité nouvelle" pour les deux parties de poursuivre au plus haut niveau des deux Etats, la concertation et la réflexion engagée de longue date sur la promotion et l'affinement du dialogue politique bilatéral, ainsi que la mise en perspective d'un partenariat bilatéral économique et commercial important, appelé à s'élargir et s'approfondir au cours de la période à venir.

 

Les deux parties ont procédé , également, à un échange de vues autour des grandes questions d'intérêt commun, en particulier la crise en Libye, la question du Sahara occidental, la situation au Mali et dans la région du Sahel, ainsi qu'au Proche-Orient, tout comme elles poursuivront la concertation, sur les questions globales comme la migration et le terrorisme transfrontalier.

 

La chancelière allemande effectue une visite officielle d´une journée à Alger à l´invitation du président Bouteflika.

 

 

 

mardi 18 septembre 2018 08:21:07 EL MOUDJAHID

 

Le président Bouteflika a reçu hier la chancelière allemande : Mise en perspective dun partenariat important

 

Mme Merkel met en avant le rôle de lAlgérie dans le règlement des conflits en Libye et au Mali.

 

PUBLIE LE : 18-09-2018 | 0:00

 

 

D.R

 

 

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, hier à Alger, la chancelière allemande, Angela Merkel, qui effectue une visite officielle en Algérie.

 

Laudience sest déroulée en présence du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, du ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales, et de l'Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, et du ministre de lIndustrie et des Mines, Youcef Yousfi.


La visite de Mme Merkel à Alger, qui s'inscrit dans le cadre de la concertation bilatérale de haut niveau, «vient renforcer les relations d'amitié et de coopération qui existent entre l'Algérie et la République fédérale d'Allemagne, et qui connaissent un développement appréciable dans tous les domaines, illustrées notamment par les nombreuses visites échangées entre les hauts responsables de part et d'autre», a indiqué la présidence de la République.


Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, s'est aussi entretenu avec la chancelière Mme Angela Merkel.


L
entretien sest déroulé en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, le ministre de lIntérieur, des Collectivités locales et de lAménagement du territoire, Nourredine Bedoui, ainsi que le ministre de lIndustrie et des Mines, Youcef Yousfi et les membres de la délégation accompagnant la chancelière allemande.


 

 

 

Diversification de l'économie algérienne: l'Allemagne peut apporter une "contribution" 

 

Publié le : lundi, 17 septembre 2018 19:08   APS

Diversification de l'économie algérienne: l'Allemagne peut apporter une "contribution" 

ALGER- L'Allemagne peut apporter une "contribution" à la diversification de l'économie algérienne, hors hydrocarbures, a indiqué lundi à Alger la Chancelière allemande, Angela Merekel.

 

S'exprimant lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, Mme Merkel a fait savoir que l'Algérie, dont les revenus dépendent essentiellement des hydrocarbures, a dû parcourir un "chemin difficile", au cours des dernières années, sous l'effet de la baisse des prix du pétrole, avançant que son pays pouvait apporter une "contribution" dans la diversification de l'économie algérienne.

Mme Merkel a, dans ce sens, souligné que les deux pays avaient créé un partenariat dans le domaine de l'énergie, affirmant que l'Algérie et l'Allemagne pouvaient "encore faire davantage de progrès".

 

Selon elle, le partenariat algéro-allemand nécessite une "société civile ouverte" pour que la jeunesse des deux pays "puisse apporter sa créativité".


 

Lire aussi: Coopération algéro-allemande: une vingtaine de dossiers de partenariat en discussion (Ouyahia)


La chancelière allemande, Angela Merkel, a entamé lundi une visite officielle d'une journée en Algérie, à linvitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

 

Cette visite, qui s'inscrit dans le cadre de la concertation bilatérale de haut niveau, "vient renforcer les relations d'amitié et de coopération qui existent entre l'Algérie et la République fédérale d'Allemagne, et qui connaissent un développement appréciable dans tous les domaines, illustrées notamment par les nombreuses visites échangées entre les hauts responsables de part et d'autre", avait indiqué la présidence de la République dans un communiqué.  

 

 

 

 

 

Coopération algéro-allemande: une vingtaine de dossiers de partenariat en discussion (Ouyahia)

Publié le : lundi, 17 septembre 2018 18:44  : APS  

 

Coopération algéro-allemande: une vingtaine de dossiers de partenariat en discussion (Ouyahia)

ALGER- Une vingtaine de dossiers de partenariat, dans le domaine économique, sont "en cours de discussions" entre l'Algérie et l'Allemagne, a annoncé lundi à Alger, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.

 

 S'exprimant lors d'une conférence de presse conjointe avec la Chancelière allemande, Angela Merkel, en visite officielle en Algérie, M. Ouyahia a fait savoir que les deux pays sont déterminés à concrétiser un grand nombre de ces dossiers de partenariat, objet de discussions.     

 

Dans sa réponse à une question sur le "faible" apport de l'Allemagne sur  le marché algérien, qui connait un "certain monopole", le Premier ministre a indiqué que ce pays européen est au contraire "très présent" en Algérie, réfutant l'existence de tout genre de monopole de la part d'autres pays.

 

 L'Allemagne, a-t-il poursuivi, est le troisième partenaire de l'Algérie. 

 

 


Lire aussi: Algérie-Allemagne: Les relations économiques en quête d'un nouvel élan


Les échanges commerciaux entre les deux pays avoisinent les 4 milliards de dollars annuellement.

 

Sur le plan investissement, M. Ouyahia a relevé que l'Allemagne avait contribué dans la relance de l'industrie mécanique en Algérie, rappelant que la dernière décennie avait vu la participation de grandes firmes allemandes dans la concrétisation de projets de construction de véhicules légers et lourds, dans différentes régions du pays.

Il avait indiqué, au début de la conférence de presse, que sa séance de travail avec la Chancelière avait permis, aux deux parties, de "manifester une forte volonté à aller de l'avant, notamment en matière de coopération économique", précisant qu'"il existe déjà plus de vingt partenariats qui  fonctionnent et nous en ferons d'autres".

 

Les gouvernements des deux pays sont "déterminés" à accompagner la dynamique marquant leur coopération économique, a-t-il souligné.

 

 

 

Merkel met en avant le rôle de l'Algérie dans le règlement des conflits en Libye et au Mali 

Publié le : lundi, 17 septembre 2018 18:51   Lu : APS  

Merkel met en avant le rôle de l'Algérie dans le règlement des conflits en Libye et au Mali 

ALGER- La chancelière allemande Angela Merkel a mis en avant, lundi à Alger, le rôle de l'Algérie en matière d'instauration de la paix et de la sécurité dans une région marquée par des conflits, notamment ses efforts dans le règlement des crises au Mali et en Libye. 

 

"LAlgérie qui est le plus grand pays dAfrique de par sa superficie, partage plus de 6.000 km de frontières avec les pays du voisinage qui connaissent des problèmes d'ordre sécuritaire", a-t-elle indiqué lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre, Ahmed Ouyahia,  mettant l'accent sur le rôle de "l'Algérie qui s'investit dans la réconciliation au Mali et le règlement de la crise en Libye par une solution interne et libyenne". 

Mme Merkel a affirmé que son pays "partage" la même la position de lAlgérie, à savoir les efforts à même d'aboutir à une "solution interne pour la résolution de la crise libyenne, laquelle ne devrait pas venir des partenaires extérieurs".

 

Pour elle, "il est dans l'intérêt de l'Algérie et de l'Allemagne que le conflit libyen soit résolu" car il s'agit, a-t-elle dit, de recouvrer la paix et la sécurité dans ce pays voisin de l'Algérie et proche de l'Europe.

 

Mettant en exergue les efforts de l'Algérie qui s'est "investie" dans la réconciliation au Mali dans le but d'y rétablir la paix et la sécurité, la chancelière allemande a indiqué par ailleurs qu'elle était "satisfaite" de savoir que le travail entrepris par l'ancien président allemand de Horst Kôhler, en sa qualité denvoyé spécial du SG des Nations Unies pour le Sahara occidental, soit "évalué de façon très positive".

 

 


Lire aussi: Le président Bouteflika reçoit la chancelière allemande


Revenant sur la teneur de ses discussions avec M. Ouyahia, elle les a qualifiées de "très constructives", soulignant à ce propos que l'Algérie et l'Allemagne entretiennent un "partenariat étroit" notamment, dans les domaines de la formation professionnelle, la jeunesse et la culture.

 

Dans ce sens, elle évoqué la possibilité de créer en Algérie un Institut Goethe "de plein droit" et d'offrir en outre "les possibilités légales de délivrer des visas aux jeunes algériens souhaitant poursuivre leurs études ou une formation en Allemagne".

 

Dans le domaine de la défense, la chancelière allemande a indiqué que les deux pays ont établi une "coopération étroite et structurée qu'ils veulent poursuivre dans le domaine de la sécurité, notamment la lutte contre le terrorisme".

Evoquant le sujet des migrants clandestins, Mme Merkel sest "félicitée de la collaboration fructueuse" de lAlgérie quant au rapatriement des Algériens en situation irrégulière en Allemagne, renouvelant à ce propos ses "remerciements" aux autorités algériennes.

 

 

 

Ouyahia relève le degré de liberté de la presse en Algérie 

Publié le : lundi, 17 septembre 2018 19:04   APS

Ouyahia relève le degré de liberté de la presse en Algérie 

ALGER -Le Premier ministre Ahmed Ouyahia, a relevé lundi à Alger, le degré de la liberté dont jouit la presse en Algérie, où malgré toutes les critiques aucun journaliste n'est poursuivi en justice pour ses écrits ou ses caricatures.

 

Animant une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande, Angela Merkel, M. Ouyahia, qui répondait à une question d'une journaliste allemande sur les rapports d'Amnesty international (AI) sur l'Algérie, a fait savoir qu'aucun pays n'est épargné par les critiques de cette  organisation.

 

"Si quelqu'un connait un pays dans le monde qui n'est pas critiqué par Amnesty international (AI) je voudrai bien le savoir", a-t-il lancé, invitant la journaliste, dont le séjour est court à Alger, à découvrir davantage l'Algérie à travers la presse électronique.

 

"Parlant de liberté d'expression, je vous invite à consulter les écrits et les caricatures de la presse algérienne, qui compte quelque 160 journaux, dont certains n'épargnent ni le président de la République, ni le Premier ministre ou autres institutions sans qu'aucun journaliste ne soit poursuivi  en justice", a ajouté le Premier ministre.

 

Par ailleurs, M. Ouyahia a fait savoir que l'Algérie "est un pays qui a ses traditions, qui n'est pas pris dans un courant universel d'évolution, un pays qui se rassemble, se réunit, se réconcilie et qui compte continuer à avancer sur la base de ses valeurs".

 

La Chancelière allemande se rend au lycée Aicha Oum El Mouminine à Alger

Publié le : lundi, 17 septembre 2018 15:45   APS 

La Chancelière allemande se rend au lycée Aicha Oum El Mouminine à Alger

ALGER- La Chancelière de la République fédérale d'Allemagne, Mme Angela Merkel s'est rendue, lundi à Alger, au lycée Aicha Oum El Mouminine ( Hussein dey) pour visiter des classes d'enseignement de la langue allemande.

La Chancelière allemande a été accueillie à son arrivée au lycée, par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, des cadres et des enseignants.

Mme. Merkel a visité, à cette occasion, des classes dédiées à l'enseignement de la langue allemande où elle s'est entretenu avec les élèves pour connaitre leur niveau linguistique et les méthodes d'enseignement utilisées au sein de cet établissement scolaire. 

Le lycée Aicha Oum El Moumnine, qui est membre du réseau mondial d'enseignement de l'allemand, dispense en sus des langues arabe, française et anglaise, d'autres langues étrangères, à savoir "l'espagnole, et l'italien ". 

La Chancelière allemande avait entamé peu auparavant une visite officielle en Algérie, à l'invitation du président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika.  

 

 


Lire aussi: La chancelière allemande entame une visite officielle en Algérie

 

 

 

 

 

 

 

La chancelière allemande entame une visite officielle en Algérie

Publié le : lundi, 17 septembre 2018 12:09   APS 

La chancelière allemande entame une visite officielle en Algérie

Photo APS

ALGER - La chancelière allemande, Angela Merkel, a entamé lundi une visite officielle d'une journée en Algérie, à linvitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

La chancelière allemande a été accueillie à son arrivée à laéroport international Houari-Boumediene par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, accompagné de membres du gouvernement.

Click to enlarge image ouyahia.jpg

 

 

Click to enlarge image ouyahia1.jpg

 

Click to enlarge image ouyahia3.jpg

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

La chancelière allemande se recueille à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération

 Lun 17 septembre 2018 - 12:14

 

ALGER - La chancelière de la République fédérale d'Allemagne, Angela Merkel, s'est recueillie lundi au sanctuaire des martyrs à Alger, à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération nationale.

 

 

 

·                                 APS

Image Gallery

Click to enlarge image merkel2.jpg

·                                 Click to enlarge image merkel2.jpg

·                                 Click to enlarge image merkel3.jpg

·                                 Click to enlarge image merkel4.jpg

 

 

La chancelière allemande Angela Merkel en visite officielle lundi en Algérie   

 Publié Le : Dimanche, 16 Septembre 2018 14:05    APS ALGERIE

·                      

La chancelière allemande Angela Merkel en visite officielle lundi en Algérie   

ALGER - La chancelière de la République fédérale d'Allemagne, Mme Angela Merkel, effectuera, demain lundi, une visite officielle en Algérie, à l'invitation du président de la République Abdelaziz Bouteflika, indique dimanche un communiqué de la présidence de la République. 

"A l'invitation de Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République, Madame Angela Merkel, chancelière de la République fédérale d'Allemagne effectuera une visite officielle en Algérie, le lundi 17 septembre 2018", précise la même source.

 

Cette visite, qui s'inscrit dans le cadre de la concertation bilatérale de haut niveau, "vient renforcer les relations d'amitié et de coopération qui existent entre l'Algérie et la République fédérale d'Allemagne, et qui connaissent un développement appréciable dans tous les domaines, illustrées notamment par les nombreuses visites échangées entre les hauts responsables de part et d'autre", ajoute le communiqué. 

 

Dans ce contexte, cette rencontre au sommet "constituera une opportunité nouvelle pour les deux parties de poursuivre au plus haut niveau des deux Etats, la concertation et la réflexion engagée de longue date sur la promotion et l'affinement du dialogue politique bilatéral, ainsi que la mise en perspective d'un partenariat bilatéral économique et commercial important, appelé à s'élargir et

s'approfondir au cours de la période à venir", note la même source.   


Lire aussi: Algérie-Allemagne: Les relations économiques en quête d'un nouvel élan


"Par ailleurs, les deux parties procéderont à un échange de vues autour des grandes questions d'intérêt commun, en particulier la crise en Libye, la question du Sahara occidental, la situation au Mali et dans la région du Sahel,

ainsi qu'au Proche-Orient, tout comme elles poursuivront  la  concertation, sur les questions globales comme la migration et le terrorisme transfrontalier",

conclut le communiqué.

 

Algérie-Allemagne: Les relations économiques en quête d'un nouvel élan

 Publié Le : Samedi, 15 Septembre 2018 14:58    

 

Algérie-Allemagne: Les relations économiques en quête d'un nouvel élan

Photo APS

ALGER - Les relations économiques entre l'Algérie et l’Allemagne enregistrent, depuis ces dernières années, une dynamique appréciable à travers des partenariats multisectoriels, mais qui appellent à connaître un nouvel élan.

 

La visite officielle qu’effectuera lundi à Alger la Chancelière allemande Angela Merkel à l’invitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est sa deuxième en Algérie après celle de 2008.

 

A travers cette visite, il s'agira notamment de faire une évaluation des relations économiques entre les deux pays et d’identifier les voies et moyens permettant de développer davantage la coopération économique en contribuant dans la diversification économique de l'Algérie.

 

Actuellement, plus de 200 entreprises allemandes activant dans différents secteurs sont implantées en Algérie, sachant qu'une commission économique mixte algéro-allemande a été créée à la fin 2010.

 

Plusieurs filières industrielles intéressent les entreprises allemandes dont particulièrement l`industrie mécanique, la sous-traitance automobile, l`énergie renouvelable et l`industrie pharmaceutique.


Lire aussi : Relizane: un montage de 10.000 voitures à l'usine Volkswagen de Sidi Khettab


Dans la filière mécanique, l`Algérie et l`Allemagne sont déjà liées par des partenariats d'envergure tels ceux de la production en Algérie de véhicules de la marque Mercedes-Benz entre le groupe allemand Daimler (société mère de Mercedes-Benz), la Société nationale de véhicules industriels (SNVI), le ministère de la Défense nationale (MDN) et le groupe émirati Aabar.

 

Ce qui a donné naissance à trois sociétés mixtes algéro-germano-émiraties en 2012 pour développer l`industrie mécanique en Algérie. Il s'agit de la Société algérienne pour la production de poids lourds Mercedes-Benz (SAPPL.MB) à Rouiba, la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (Safaa) à Tiaret et la Société algérienne de fabrication de moteurs de marque Mercedes-Benz, Deutz et MTU à Constantine.

 

A cela s’ajoute la société SOVAC Algérie Production, résultant d’un partenariat entre le groupe allemand Volkswagen et le groupe SOVAC pour l’assemblage et le montage de véhicules de cette marque allemande.

 

D’un investissement de 20 milliards de dinars, l’usine SOVAC Algérie Production, installée à Relizane sur une superficie de 150 hectares, est entrée en production en 2017 avec le montage de plusieurs modèles des trois marques SEAT, Skoda et Volkswagen.

 

Durant les cinq dernières années, une quinzaine de projets industriels d`un montant global de plus de 24 milliards de DA (équivalent de près de 220 millions de dollars) ont été concrétisés en Algérie avec des partenaires allemands.

 

Il s`agit de projets portant essentiellement sur la fabrication de boîtes à vitesse, d`appareils de manutention, de matériaux de construction (plâtre et dérivés) et du gaz comprimé.


Lire aussi : Un taux de montage de 100% des véhicules "Class G" à SAFAV-MB 


L'Allemagne est également présente dans le secteur des hydrocarbures à

travers la société DEA Deutsche Erdoel AG qui est partenaire avec Sonatrach dans un contrat pour la recherche, l’appréciation et l’exploitation des hydrocarbures sur le périmètre Reggane Nord. 

 

Dans les énergies renouvelables, l'Algérie souhaite la participation des entreprises allemandes aux appels d’offres relatifs à ce créneau énergétique, en insistant sur la nécessité de fabriquer localement les équipements, notamment les panneaux solaires, et la création de sociétés mixtes.

 

Une balance commerciale en défaveur de l'Algérie

 

Mais sur le plan du commerce extérieur entre les deux pays, il est constaté un gros déséquilibre en défaveur de l`Algérie.

 

Sur l`année 2017, l'Allemagne s'est classée comme quatrième fournisseur de l’Algérie avec un montant de 3,21 milliards de dollars d’importations algériennes alors que les exportations algériennes n'ont pas dépassé les 100 millions de dollars.

 

Les importations algériennes auprès de ce pays de l'Union européenne sont constituées notamment de biens d`équipements industriels et de biens de consommation, tandis que les exportations algériennes sont dominées par les hydrocarbures (pétrole et gaz) et les demi-produits.

 

 

El MOUDJAHID.COM : Quotidien national d'information

 

A l'invitation du président Bouteflika : La chancelière allemande Angela Merkel en visite officielle aujourd’hui en Algérie

 

La chancelière de la République fédérale d'Allemagne, Mme Angela Merkel, effectuera, aujourd’hui, une visite officielle en Algérie, à l'invitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a indiqué hier un communiqué de la présidence de la République.

PUBLIE LE : 17-09-2018 | 0:00

·                      

 

D.R


La chancelière de la République fédérale d'Allemagne, Mme Angela Merkel, effectuera, aujourd’hui, une visite officielle en Algérie, à l'invitation du Président de la République,   Abdelaziz Bouteflika, a indiqué hier un communiqué de la présidence de la République.

"A l'invitation de Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, Madame Angela Merkel, chancelière de la République fédérale d'Allemagne, effectuera une visite officielle en Algérie, le lundi 17 septembre 2018", précise la même source.

Cette visite, qui s'inscrit dans le cadre de la concertation bilatérale de   haut niveau, "vient renforcer les relations d'amitié et de coopération qui existent entre l'Algérie et la République fédérale d'Allemagne, et qui connaissent un développement appréciable dans tous les domaines, illustrées notamment par les nombreuses visites échangées entre les hauts responsables   de part et d'autre", ajoute le communiqué.

Dans ce contexte, cette rencontre au sommet "constituera une opportunité nouvelle pour les deux parties de poursuivre, au plus haut niveau des deux Etats, la concertation et la réflexion engagées de longue date sur la promotion et l'affinement du dialogue politique bilatéral, ainsi que la mise en perspective d'un partenariat bilatéral économique et commercial important, appelé à s'élargir et s'approfondir au cours de la période à venir", note la même source.   

 
"Par ailleurs, les deux parties procéderont à un échange de vues autour des grandes questions d'intérêt commun, en particulier la crise en Libye, la question du Sahara occidental, la situation au Mali et dans la région du Sahel, ainsi qu'au Proche-Orient, tout comme elles poursuivront la concertation sur les questions globales, comme la migration et le terrorisme transfrontalier", conclut le communiqué.

 

 

 

 

El MOUDJAHID.COM : Quotidien national d'information

 

 

dimanche 16 septembre 2018 14:24:49

Relations économiques Algéro-Allemandes : en quête d’un nouvel élan

 

Les relations économiques entre l’Algérie et l’Allemagne enregistrent, depuis ces dernières années, une dynamique appréciable, à travers des partenariats multisectoriels, mais qui appellent à connaître un nouvel élan.

PUBLIE LE : 16-09-2018 | 0:00

·                     Article

·                     Commentaires (0)

D.R

 

La visite officielle qu’effectuera demain à Alger la Chancelière allemande, Angela Merkel, à l’invitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est sa deuxième en Algérie après celle de 2008.  A travers cette visite, il s’agira, notamment de faire une évaluation des relations économiques entre les deux pays et d’identifier les voies et moyens permettant de développer davantage la coopération économique en contribuant dans la diversification économique de l’Algérie.

  
Actuellement, plus de 200 entreprises allemandes activant dans différents secteurs sont implantées en Algérie, sachant qu’une commission économique mixte algéro-allemande a été créée à la fin 2010. 

 Plusieurs filières industrielles intéressent les entreprises allemandes dont particulièrement l’industrie mécanique, la sous-traitance automobile, l’énergie renouvelable et l’industrie pharmaceutique.

 Dans la filière mécanique, l’Algérie et l’Allemagne sont déjà liées par des partenariats d’envergure tels ceux de la production en Algérie de véhicules de la marque Mercedes-Benz entre le groupe allemand Daimler (société mère de Mercedes-Benz), la Société nationale de véhicules industriels (SNVI), le ministère de la Défense nationale (MDN) et le groupe émirati Aabar. Ce qui a donné naissance à trois sociétés mixtes algéro-germano-émiraties en 2012 pour développer l’industrie mécanique en Algérie.

 Il s’agit de la Société algérienne pour la production de poids lourds Mercedes-Benz (SAPPL.MB) à Rouiba, la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (Safaa) à Tiaret et la Société algérienne de fabrication de moteurs de marque Mercedes-Benz, Deutz et MTU à Constantine.

A cela s’ajoute la société SOVAC Algérie Production, résultant d’un partenariat entre le groupe allemand Volkswagen et le groupe SOVAC pour l’assemblage et le montage de véhicules de cette marque allemande.

  
D’un investissement de 20 milliards de dinars, l’usine SOVAC Algérie Production, installée à Relizane sur une superficie de 150 hectares, est entrée en production en 2017 avec le montage de plusieurs modèles des trois marques SEAT, Skoda et Volkswagen.

Durant les cinq dernières années, une quinzaine de projets industriels d’un montant global de plus de 24 milliards de DA (équivalent de près de 220 millions de dollars) ont été concrétisés en Algérie avec des partenaires allemands. Il s’agit de projets portant essentiellement sur la fabrication de boîtes à vitesse, d’appareils de manutention, de matériaux de construction (plâtre et dérivés) et du gaz comprimé.


L’Allemagne est également présente dans le secteur des hydrocarbures à travers la société DEA Deutsche Erdoel AG qui est partenaire avec Sonatrach dans un contrat pour la recherche, l’appréciation et l’exploitation des hydrocarbures sur le périmètre Reggane Nord. Dans les énergies renouvelables, l’Algérie souhaite la participation des entreprises allemandes aux appels d’offres relatifs à ce créneau énergétique, en insistant sur la nécessité de fabriquer localement les équipements, notamment les panneaux solaires, et la création de sociétés mixtes.


Mais sur le plan du commerce extérieur entre les deux pays, il est constaté un gros déséquilibre en défaveur de l’Algérie. Sur l’année 2017, l’Allemagne s’est classée comme quatrième fournisseur de l’Algérie avec un montant de 3,21 milliards de dollars d’importations algériennes alors que les exportations algériennes n’ont pas dépassé les 100 millions de dollars.


Les importations algériennes auprès de ce pays de l’Union européenne sont constituées notamment de biens d’équipements industriels et de biens de consommation, tandis que les exportations algériennes sont dominées par les hydrocarbures (pétrole et gaz) et les demi-produits